L'été, je pratique la randonnée

Tourisme en Ecrins



  • Classé dans Tourisme

Après l'épisode de canicule, direction la montagne pour être au frais. Cette été, ce sera "randonnée" ! Oui mais, pour moi la randonnée rime avec confort ! Terminé les gros sacs, les refuges surpeuplés, les marches interminables. Cette année, j'ai testé la randonnée "déco-sportive" dans le cadre du "Grand Tour des Ecrins". J'ai choisi un circuit court,en trois jours et deux nuits, le "Tour du Combeynot" dans les Hautes-Alpes, mais de nombreux circuits sont possibles entre les Hautes-Alpes et l'Isère, le Tour Gourmand, le" Tour du Taillefer" avec des ânes, le "Tour du Champsaur" en VTT électrique.

Le Tour du Combeynot est un itinéraire à l'accès facile,  qui se situe en haut des vallées de la Romanche et de la Guisane dans les Hautes-Alpes et permet de passer de l'une à l'autre grâce au col d'Arsine et du Lautaret, pour admirer les plus beaux sommets des Ecrins.

Pour faire le Tour du Combeynot il faut partir du col du Lautaret pour s'enfoncer dans les hautes vallées des Ecrins. Dans ce décor de roche et de glaciers, sous l'impressionnante montagne des Agneaux, le Pic Gas-pard ou la Meije (3983 m), l'itinéraire file entre alpages, forêts de mélèzes et hameaux montagnards. Le long de la Romanche ou en bord de Guisane, la faune et la flore se dévoileront à chaque pas, tout comme le riche patrimoine local. Entre points d'intérêts et vues à couper le souffle, on chemine entre tradition et haute montagne.

Du col du Lautaret il existe deux possibilités pour rejoindre le refuge de l'Alpe de Villar d'Arêne. Soit par le sentier des crevasses qui est en balcon au-dessus de la vallée de la Romanche soit en continuant le GR 50 jusqu'au hameau du Pied du Col (possibilité d'hébergement) pour remonter le long du cours d'eau par le Pas d'Anna Falque.

Du Chalet- refuge de Chamoissière le sentier rentre en cœur de parc et s'élève progressivement jusqu'aux lacs des glaciers d'Arsine, le point haut de la boucle. Le décor lui aussi prend de l'altitude et l'ambiance est proche de la haute montagne. Le parcours bascule alors dans la vallée de la Guisane par un bon chemin jusqu'au village du Casset en passant devant le petit lac de la Douche à l'entrée d'une forêt de mélèze.

Une nuit s'impose à l'Hôtel-Gite Le Rebanchon, un hébergement simple accueillant et décoré avec soin au coeur du hameau du Casset à Serre Chevalier Vallée.

La troisième étape commence en fond de vallée et permet de découvrir l'architecture des hameaux de la vallée, puis sur le versant d'en face (côté Cerces) sur le chemin du Roy, pour aboutir sous l'Aiguillette du Lauzet, avec la présence éventuelle de bouquetins, et le hameau du Lauzet. La dernière étape, courte, remonte nord-ouest au col du Lautaret, le long du torrent de la Guisane, riche de ses hameaux et chapelles typiques des hautes vallées.

Quand je dis "Déco-sportive" c'est qu'il s'agit d'une randonnée accessible, agrémentée par des pauses cocoon en montagne. Une randonnée qui offre des lieux de pause où l'hébergement est original et de qualité et l'assiette toujours gourmande.

le Chalet Refuge de Chamoissière, le refuge "Famille" au pied des glaciers.
Un nouveau refuge a vu le jour sur le plan de l'Alpe de Villar d'Arêne aux portes du Parc National des Ecrins.Cette bâtisse en pierres du 19ème siècle, après avoir accueilli moutons, vaches et chasseurs jusqu'à la fin des années 60, a servi de camp de base aux stagiaires UCPA durant de longues années, dans des conditions, certes spartiates mais conviviales !...
Après 2 saisons et demi de travaux, le bâtiment se refait une santé, devient le Chalet-Refuge de Chamoissière et gagne en confort avec douches et petites chambres dans un esprit d'éco- construction !
Un refuge au grand confort, conseillé aux familles. Les enfants y trouveront des livres, des jouets, des animaux et les parents des informations sur l’environnement et des conseils avisés des gardiens …
www.chaletrefugedechamoissiere.fr

L'Hôtel- Gite Le Rebanchon

Situé dans une maison de village au hameau du Casset au Monêtier les Bains, l’Hôtel Gîte de charme le Rebanchon est un point idéal pour une pause sur le GR 54. Rénové avec goût par ses nouveaux propriétaires, le salon aménagé dans l’ancien four banal du village en est la pièce maîtresse où tous les randonneurs se retrouvent. Les sept chambres dignes d’un trois étoiles sont décorées autour des thématiques de la montagne (Glacier, Torrent, Mélèze, Sous-Bois..) avec des matériaux nobles, du mobilier design et des couleurs chaudes, blanc, bleu, marron, rouge.. Accueil et confort garantis dans cette maison de village. www.lerebanchon.com

Le Grand Tour des Ecrins, une nouvelle forme d'itinérance mise en place par le Parc national des Ecrins pour valoriser les GR 50 et 54.

Le Parc national des Écrins organise l’entretien de 700 km de sentiers qui permettent la découverte du cœur du Parc. En 2012, la réflexion a commencé avec le Comité départemental de la randonnée pédestre à propos du devenir du GR50 qui sillonne l’aire d’adhésion du Parc national. Chemin faisant, c’est un projet conséquent de renaissance globale de l’itinérance à travers l’appellation « Grand Tour des Écrins » qui a été développé. Après avoir entrepris la valorisation du GR 54, le Parc a développé des circuits courts, sur 2 à 7 jours, pour un public peu sportif autour de la mobilité douce : VTT, randonnée avec ânes… A travers l’appellation « Balcons des Écrins», ce projet structurant est réalisé en partenariat avec des prestataires locaux. Le Parc national des Écrins, fortement mobilisé, porte l’intégralité des investissements avec le soutien de fonds de l’Union Européenne et de l’État. Un site pour organiser sa randonnée : http://www.grand-tour-ecrins.fr