Montmaur en musique !

Tourisme en Ecrins


Le château de Montmaur reprend vie ! Depuis vendredi, la saison culturelle est lancée. Le Département des Hautes-Alpes via le Centre Départemental des ressources et des arts (Cedra) propose une série de spectacles et de festivités, comme chaque année entre la fête de la musique et les journées européennes du patrimoine. Le but étant de faire découvrir ce site historique en le refaisant vivre et en l'animant le temps de l'été.

Une programmation diversifiée

Artistes locaux et venus de l'extérieur, arts plastiques et musique, d'influence classique et contemporaine, les visiteurs sont invités à un moment de détente et de culture dans un lieu emblématique devenu domaine départemental. La saison estivale a ainsi été lancé lors d'un vernissage des nouvelles expositions accompagné d'un concert du Pianococktail, instrument qui permet de faire des cocktails lorsqu'on en joue !

La date à ne pas rater !

Ce vendredi 1er juillet est prévu un spectacle d'humour musical : Pianistologie par le virtuose Simon Farche. Après de nombreuses années d'études d'histoire de la musique au conservatoire de Paris et de nombreuses récompenses (6 médailles d'or), il devient saltimbanque au sein d'une fanfare cuivrée ambulante en ambulance, Docteur Funk. Ce qui lui permet de mettre à profit ses connaissances en musique au service de sa créativité débordante. Il devient ainsi l'arrangeur et compositeur de cette formation. Il signe ensuite de nombreux arrangements pour des groupes musicaux, crée son propre Backing Band de plus de 100 musiciens, des compositions pour des films et spectacles, prend les commandes de l'émission « Vendredi tout est permis » et fête la centième représentation de Pianistologie en version symphonique avec l'orchestre de la Folia en mai 2015.

Pianistologie s'affirme comme l'accomplissement d'un musicien talentueux qui, en plus de maîtriser la mélodie, étonne par son humour et son aisance à manier et jouer avec les plus célèbres morceaux de musiques classique et de films. 

Dans un décor majestueux

Les animations ont lieu dans le domaine, à l'intérieur et dans le parc aménagé au milieu du XIX° siècle avec une vue qui s'étend sur la plaine de Montmaur. Armé de ses deux tours restantes sur la façade sud, le château, construit sans doute à partir du XIII° siècle, est classé monument historique.

Les artistes sont accueillis dans la chambre Mauduit, aménagée au premier niveau de l'une des tours et accessible par la salle des Festins. Deux autres chambres des tours sont présentées au public lors de visites guidées. L'une dans la tour est, auparavant réservée à l'usage privé des propriétaires, a pour originalité d'accueillir une alcôve maçonnée à l'allure baroque. L'autre, dans la tour sud-est, a conservé ses tentures. Une alcôve encadrée par un espace de toilette et un ancien placard accueille un grand lit. Le décor est complété d'une cheminée en marbre blanc et d'une tapisserie au point illustrant la fable « Le Renard et la Cigogne » de Jean de La Fontaine.

Le rez-de-chaussée du château, ancienne cave dégagée en 1992 et restaurée à cette occasion, est composé de nombreuses pièces qui ont gardé un aspect médiéval, dont une cuisine identifiée par sa grande cheminée et un petit four en coin. Le grand escalier datant du XVI° siècle dessert les étages grâce à plus de 80 marches et surmonté d'une voûte en berceau. Chaque palier est orné d'une colonne engagée où le chapiteau porte une décoration d'influence greco-latine.

A l'étage, la salle d'apparat d'une surface d'environ 150m2 pour une hauteur d'environ 5 mètres date de la Renaissance. Riche de décors, elle contient un plafond à la française en pin et en mélèze, un sol en carreaux de ciment refait à la fin du XIX° siècle, une frise de 44 mètres de long sur les murs et se termine par une cheminée dite « moraliste » qui débute la lecture de la frise. Sa taille et ses qualités acoustiques lui permettent d'accueillir de nombreuses manifestations culturelles.

La salle des blasons est, elle, parée d'une cheminée au caractère gothique et meublée des différentes pièces laissées par les propriétaires successifs. Elle retrace l'histoire du château faite par les différentes familles qui y ont vécu. La plus grande salle est celle du bal avec son plafond à la française de 5m0, sa frise guerrière Louis XIV, d'or et d'azur, et sa cheminée en gypse de 1589. Le décor y est extrêmement riche notamment en symboles dans les frises et le « trompe-l’œil ».

Enfin, deux salons viennent compléter ce monument historique : le salon vert et celui d'Agoult. Le premier semble avoir été la chambre de différents hauts personnages de l'histoire de France et des Hautes-Alpes, et le deuxième est le témoin d'un vaste et somptueux salon.

Infos pratiques

Ouverture au public lors de spectacles et visites du 1er juillet au 21 septembre

Visites guidées (juillet et août) des 4 étages du château, du rez-de-chaussée jusqu'aux combles.
Durée : 1 h + découverte des jardins
Tous les jours du mardi au samedi à 15h et 16h30
Visites libres du 30 juin au 5 septembre 2015 des salles d'apparats sur 2 étages du mardi au samedi de 14h30 à 18h

www.hautes-alpes.fr 

Restauration : le Patio Gourmand
Du 26 juin au 25 septembre, mardi au dimanche de midi à 22h.
07 88 03 63 53 - lepatiogourmand@gmail.com

Concert 

La billetterie ouvre ses portes à partir de 20H30, et le spectacle débute à 21H.
Cette année, le Cedra offre à nouveau la possibilité de réserver ses billets en ligne sur son site (12 € plein, 8 € réduit, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans).
04 86 15 33 70