Gemmes et vous ?




  • Classé dans Créateurs

Issue d’une formation juridique qui ne la prédisposait en rien à l’univers du bijou, Caroline de Benoist se spécialise très vite en propriété intellectuelle dans le domaine de la protection des créations. Très assidue, elle occupera ce poste pendant plus de quinze ans au sein des plus grandes Maisons : après 6 années passées au sein du groupe LVMH chez Kenzo, Givenchy, Dior et Guerlain, elle rejoint Hermès et y restera 10 ans. Ces expériences auprès de marques prestigieuses lui ont donné le goût du savoir-faire artisanal et des matériaux nobles.
Depuis toujours, Caroline de Benoist aime créer des objets pour son plaisir, jouer avec les formes et les couleurs ; mais c’est au cours d’un voyage à Bali qu’elle découvrira un savoir-faire traditionnel d’exception, un état d’esprit positif et bienveillant ainsi qu’un lieu d’inspiration infinie. Elle se rapproche alors d’un artisan local pour réaliser quelques uns de ses dessins : l’émotion qu’elle eut en les voyant prendre vie, ainsi que les réactions enthousiastes de son entourage, l’ont convaincue de créer sa propre ligne de bijoux.

Sa philosophie :  Un amour pour les univers joyeux et colorés

Caroline de Benoist crée sa première ligne de bijoux, qu’elle aime qualifier de « fantaisie sérieuse » : la rigueur de la fabrication et la noblesse des matériaux au service de formes et de lignes décomplexées. Ses créations sont le reflet de cette prédilection pour le mélange des couleurs, la combinaison des formes et des sertis, l’irrégularité et l’imperfection des lignes.
Elle conçoit chaque bijou comme pouvant se porter seul ou en accumulation, comme une note précieuse épurée ou bohème, au gré des envies et des looks. Entre romance chic et élégance contemporaine, les bijoux de Caroline de Benoist sont des plaisirs précieux quotidiens, des touches de féminité singulière … quand la fantaisie devient sérieus.

La fabrication

Toutes les pièces sont réalisées selon un savoir-faire traditionnel ancestral. Chaque bijou est en argent 925 et les pièces sont ensuite dorées à l’or fin avec une finition en or 18 carats, 3 microns.
Les pierres fines utilisées proviennent de Bali, Java et Inde. La créatrice attache un soin tout particulier au choix des pierres qu’elle sélectionne au gré de leurs formes et de leurs couleurs : elles seront souvent le « déclic » de son inspiration pour un modèle qui saura mettre ces pierres en valeur tout en respectant l’irrégularité de leurs formes ou bien de leurs nuances naturelles.
Caroline de Benoist aime tout particulièrement les nuances bleutées et vertes très subtiles des labradorites qu’elle se plait à associer pour leur contraste à des pierres de couleurs plus vives comme les turquoises ou les cornalines rouges. Sa pierre de cœur : le rubis rose opaque. Sa rareté lui permet de ne la proposer que sur des modèles en série limitée. Symbole de l’amour divin et du bonheur, sa quête se doit d’être ardue !

Les collections

"Les tressages"
La ligne « Les tressages » nous rappelle les étales de paniers et objets en tous genres, en osier et rotin tressés, découverts par Caroline de Benoist sur le grand marché d’Ubud à Bali. Au travers de ses créations, la créatrice met en avant un savoir faire balinais dans la technique du tressage de l’argent entièrement réalisé à la main. L’argent est tressé à chaud par la main de l’homme comme des fils d’osier : la technique est fascinante et le résultat éblouissant.

"Les perlés"

La ligne « Les perlés » puise son inspiration dans les « Canang Sari », ces petits paniers d’offrande faits aux dieux balinais : composés de fleurs aux mille couleurs et de bâtons aromatiques, ils sont posés chaque jour au sol devant chaque habitation, étale ou commerce. Au-delà de leur portée spirituelle, ils forment un merveilleux spectacle de couleurs et de parfums. Caroline de Benoist a voulu recréer ces paniers de fleurs à travers la technique du perlage de l’argent et d’un serti spécifique des pierres qu’elle aime appeler serti « fleuri ».

"Les fils"
La ligne « Les fils » s’inspire de l’artisanat textile ancestral balinais et notamment des fils de trame des métiers à tisser : ils ont suscité chez Caroline de Benoist l’envie de jouer avec l’idée que les pierres fines peuvent être juste reliées par un fil entouré autour d’un doigt, d’un poignet … La pureté et la sobriété d’un fil d’or ou d’argent pour sublimer les pierres fines qui semblent être posées à même la peau.

"Les Polystones"
La ligne « Les Polystones » présente des formes radicalement plus géométriques et régulières. L’idée vient de la forme des toits des temples balinais, constitués d’accumulation de toits carrés. La créatrice s’est ainsi amusée à recréer cette accumulation sous forme de pierres aux formes carrées ou géométriques pour former des tableaux colorés, jouant ainsi avec la vaste palette de couleurs des pierres fines qu’elle affectionne tant.

La collection à découvrir ici